Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/11/2012

Hector Berlioz, Les Troyens

1966, Lisbonne 

Pour une poignée de terre rouge

Tournage en août 1990 en Corse.

Réalisation Eve Heinrich et Jerôme Colin. Producteur Isabelle Pragier et Laurent Lavolé, production Gloria Films. Avec Jacques Gamblin.

Sélection "Un certain regard Cannes 1991".

terre rouge,michel caron,jacques gamblain,film

michel caron,film,pour une poignee de terre rouge

Écrit par CARON dans Cinéma et TV | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : michel caron, film, jacques gamblin |  Facebook | | Pin it! | | |

Michel CARON, biographie selon Jean-Claude Fournier

michel caron,jean-claude fournier,belle ile en mer

Né dans la région parisienne, Michel Caron (1929-2001) voulait dès l’enfance devenir comédien, mais sa mère insista pour qu'il suive des études d'agriculture qui se concrétisèrent par un diplôme d'état avec spécialisation en arboriculture forestière.

    Obstiné, le jeune Michel entre au cours René Simon, puis, un peu plus tard, au Conservatoire de Musique de Paris où il obtient trois premiers prix : opéra, opéra-comique, opérette.

    Il faut bien vivre. Michel Caron pose pour des publicitaires : l'homme heureux qui déguste des frites à la végétaline, c'est lui ; le pompiste Shell qui exprime sa joie de vendre un si bon produit, c'est encore lui ; l'homme qui garde l'haleine fraîche grâce au dentifrice que vous savez, c'est toujours lui.

    Heureusement, la carrière de Michel Caron prend bientôt un autre tour : engagé au Châtelet pour interpréter Guy Florès lors d'une reprise de L'Auberge du Cheval Blanc (19601961), il est remarqué par les directeurs de théâtre et commence une solide carrière en province.

   Après cette Auberge, Raymond Vogel l'engage dans sa troupe à Mulhouse et lui fournit l'occasion d'interpréter tous les grands rôles du répertoire. Jacques Luccioni, à son tour, lui confie le rôle de Pâris aux côtés de Geori Boué (théâtre Gérard Philippe), ainsi que Rodolphe de La Traviata qu'il chante auprès de Jacqueline Brumaire. 

    Après son départ du Châtelet, Maurice Lehmann monte encore deux " Offenbach " au théâtre de Paris : La Périchole(1969) et Barbe-Bleue (1971) Il se souvient alors de Michel Caron et l'engage pour interpréter Piquillo puis le sire de Barbe-Bleue.

    Le choix était particulièrement heureux car le ténor fut la révélation de cette Périchole. De moult articles élogieux, retenons celui de Maurice Tassant (L'Aurore) :
    "Mais ce qu'on n'attendait pas, c'est le triomphe du jeune ténor Michel Caron, relégué en quatrième position sur l'affiche malgré l'importance du rôle de Piquillo. Et combien justifié ! Il chante admirablement et joue de même, sa diction est impeccable et son physique parfaitement vraisemblable". 

    Maurice Fleuret, qui fut directeur de la Musique au Ministère de la Culture, y va lui aussi de son couplet :
    " ...Michel Caron fait merveille d'héroïsme vocal, de justesse, de goût et d'aisance scénique". 

    Et, deux ans plus lard, dans Barbe-Bleue (François Malric) :
    " Il est beau garçon, il a de l'aisance, de l’esprit, il possède une voix admirable qui lui permettrait de briller au Palais Garnier et il doit être extrêmement intelligent car, en dépit de tous ces atouts, il ne se prend pas au sérieux. 

    À Paris encore, on l'applaudit dans les " Rencontres du Palais-Royal ", à Bobino (Croisière d'amour), à l'Opéra Comique (La Vie Parisienne, 1974), et au TMP-Châtelet, en alternance dans Danilo de La Veuve Joyeuse, 1982-1983).

    En province, en dehors de son interprétation de nombreux ouvrages du répertoire (2), il a créé Un Chapeau de Paille d'Italie de Guy Lafarge et André Grassi (Strasbourg, 1966). Au Grand Théâtre de Genève, de 1972 à 1978, il a assuré les spectacles de fin d'année.

    Depuis une quinzaine d’années, on ne rencontrait hélas plus guère Michel Caron sur les scènes lyriques. Les éditeurs de disques ne se sont malheureusement pas intéressés à ce chanteur à la voix " éclatante ". Il reste les enregistrements de l’ORTF. Peut-être qu’un éditeur avisé gravera un jour La Périchole ou Le Marchand d’oiseaux (L’Oiseleur), qui dorment dans quelque tiroir de l’INA. Il existe aussi les bandes télé de Barbe-Bleue (avec Martine Surais et Jean le Poulain) et de La Périchole (avec Jane Berbié et Jean le Poulain).

    Ce grand artiste, qui aurait mérité une carrière plus médiatisée, a mis fin à ses jours le 3 septembre 2001.

(1) Il a également chanté cette Périchole à la Monnaie de Bruxelles.

(2) Les principaux ouvrages à son répertoire (en dehors de ceux déjà cités). En opéra : Faust (à Bruxelles et à Rio de Janeiro), Les Troyens et Pénélope (Lisbonne), Don Juan de Manara, Le Pauvre Matelot, La Mort de Danton, Dialogues des Carmélites, Opéra d'Aran, Pelléas à la Fenice...

Jean-Claude Fournier

source :  http://anao.pagesperso-orange.fr/interpr/fich_pdf/caron1.pdf

Écrit par CARON dans Biographie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : michel caron, jean-claude fournier |  Facebook | | Pin it! | | |

26/11/2012

Offenbach, La Périchole - le rôle de Piquillo

michel caron,ténor,opéra

medium_papa1.JPG

medium_papa.2.JPG

medium_papa2.JPG

 

 

 

© Nicolas Treatt.

michel caron,jane rhodes,la périchole


avec Janes Rhodes.

1969 : Reprise historique au Théâtre de Paris de La Périchole de Jacques Offenbach à l'occasion du 150e anniversaire d'Offenbach.

michel caron,ténor,nicolas treatt,janes rhodes,Henri MEILHAC,Ludovic HALÉVY

Au Théâtre de Paris, Jane Rhodes chante le rôle-titre sous la direction de Jean-Claude Casadesus, aux côtés de Jean Le Poulain, Roger Carel, Michel Caron ... pour 400 représentations.

carzou,michel caron,ténor,nicolas treatt,janes rhodes,henri meilhac,ludovic halÉvy

 

 

 

Diffusion ORTF le 24 décembre 1971

DON CARLOS

moussorgski,boris godounov,michel caron
moussorgski,boris godounov,michel caron

Écrit par CARON dans Répertoire lyrique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : don carlos, michel caron |  Facebook | | Pin it! | | |

Verdi, La Traviata - Alfred

Mulhouse

Colmar

Strasbourg

CLPF (Théâtre Gérard Philippe)

Écrit par CARON dans Répertoire lyrique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : verdi, traviata, michel caron |  Facebook | | Pin it! | | |

Jacques Ibert, Angélique

Diffusion ORTF le 27 octobre 1968

Offenbach, Orphée aux enfers

Diffusion ORTF le 17 décembre 1958

Écrit par CARON dans Répertoire lyrique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : offenbach, michel caron, ortf |  Facebook | | Pin it! | | |

25/11/2012

Henri Tomasi, Miguel Mañara

miguel mañara,henri tomasi,mulhouse,michel caron,andré vessiere,anne-marie blanzat,frantz pétri,reynald giovanettiCréation mondiale à Mulhouse le 5 mars 1967 avec Michel Caron dans le rôle titre, Xavier Depraz, Frantz Pétri, André Vessiere, Anne MArie Blanzat.

Direction musicale et mise en scène, Reynald Giovanetti. 

miguel mañara,henri tomasi,mulhouse,michel caron,andré vessiere,anne-marie blanzat,frantz pétri,reynald giovanettimiguel mañara,henri tomasi,mulhouse,michel caron,andré vessiere,anne-marie blanzat,frantz pétri,reynald giovanetti

Offenbach, La belle Hélène - Paris

- production du CLPF (Centre lyrique populaire de France) de J. Luccioni

24/11/2012

Franz Schubert, Chanson d'Amour - La Sérénade

schubert,michel caron,chanson d'amour33 Tours - Michel Dens, Anne-Marie Blanzat , Suzanne Lafaye, Michel Caron, Joseph Peyron
Dir. : Jean-Claude Hartemann
 

Offenbach, Barbe Bleue

michel caron,barbe bleu,théâtre de paris

 

ortf,michel caron,barbe bleue,théâtre de parisortf,michel caron,barbe bleue,théâtre de paris

 

ortf,michel caron,barbe bleu,théâtre de paris

424666_10151147823518570_828699761_n.jpg

http://www.britannica.com/ebc/art/print?id=96081&arti...

Diffusion ORTF le 24 décembre 1972.

Claude Debussy, La Mer

debussy,michel caron,ténor,manuel rosenthaldebussy,michel caron,manuel rosentha,orchestre théâtre national opéra de paris

Darius Milhaud, Le retour de l'enfant prodigue

UNIVERSALMUSIC

DARIUS MILHAUD (1892-1974) :  Le Retour de l'enfant prodigue, Op. 42
ebdee6ce048b549d0174c5cc5c3e1c4f.jpgBernard Demigney, Gabriel Bacquier [baritones],
André Vessières [bass], Janine Collard [mezzo],
Michel Caron [tenor],

Soloists of the Orchestre du Theâtre National de l'Opéra de Paris;
Darius Milhaud, 1960
String Septet, Op, 408 (Gérard Jarry, Jacques Ghestem [violins], Serge Collot, Michel Wales [violas], Michel Tournus, Michel Renard [cellos], Jacques Cazuran (double bass]), Aspen-Serenade, Op. 361 (Jean-Pierre Rampal [flute[, Pierre Pierlot [oboe], Jacques Lancelot [clarinet], Paul Hongne [bassoon], Pierre Thibaud [trumpet], Gérard Jarry [violin], Serge Collot [viola], Michel Tournous [cello], Jacques Cazaurnan [double bass]; Darius Milhaud [conductor] (both 1966 recordings). The early (1917) Le Retour is one of Milhaud's first examples of the use of polytonality, the orchestra consisting of 13 solo instruments and two string quartets, with every player getting an independent melodic or tonal line. The string septet (1964) contains an aleatory second movement while the better-known Aspen Serenade was a 1957 return to Milhaud's early polytonal days. Mid-price. Accord 465 783 (France) 02G067 $11.98 >

michel caron,darius milhaud,le retour de l'enfant prodigue

23/11/2012

Offenbach, Les Airs d'Hortense Schneider

1985, France 3

michel caron,france3,hortense schneider

Écrit par CARON dans Cinéma et TV | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tv, france3, offenbach, michel caron |  Facebook | | Pin it! | | |

20/11/2012

Johann Strauss, Le Baron Tzigane

La troupe réunie pour l'occasion est parfaitement homogène et brille par ses qualités vocales et sa diction irréprochable. Chaque samedi matin, France Musiques nous fait revivre leurs meilleures prestations dans des opérettes fameuses, aujourd'hui un peu oubliées, de Messager, Lehár, Hahn, Offenbach...

En tête, le fringant et séduisant Baron de Michel Caron et la charmante Claudine Collart en Arsena, interprètes hors pair de l'opérette dont la technique reste crédible aujourd'hui. De même en va-t-il du quatuor de seconds rôles, comédiens truculents et talentueux : Michel Hamel, Aimé Doniat, Henri Bedex et Dominique Tirmont. On écoutera, avec délectation, le bref couplet du Cochon (plage 4). Même Lina Dachary en Saffi et Janine Capderou en Czipra, malgré un style un peu vieilli, ne déçoivent pas. Globalement, ce disque nous offre un moment sympathique de musique, de détente et d'humour, qu'on écoute avec plaisir. On attend les autres titres avec impatience !...

Pour beaucoup, ce sera aussi l'occasion de redécouvrir un chef-d'œuvre méconnu de Johann Strauss, à l'égal de sa fameuse Chauve-souris. Ce Baron Tzigane, très célèbre outre Rhin, a été beaucoup enregistré. Peu de versions sont encore disponibles. Reste chez EMI l'incontournable version de luxe réunie par Otto Ackerman autour d'Elisabeth Schwarzkopf, avec Nicolaï Gedda et Herman Prey. Le lecteur, avide de découvertes, cherchera la belle version, ultra-complète de Nikolaus Harnoncourt. Source ANACLASE

michel caron,le baron tzigane,adolphe sibert,ortf,strauss

Johann Strauss (1825-1899) : Le Baron tzigane, opéra comique en 3 actes – Adaptation française de Armand Laffrique. Avec : Lina Dachary, Saffi ; Janine Capderou, Czipra ; Claudine Collart, Arsena ; Michel Caron, Sandor Barinkay ; Henry Bedex, Zsupan ; Dominique Tirmont, Carnero ; Michel Hamel, Ottokar ; Aimé Doniat, Homonay.Chœur et Orchestre lyrique de l’O. R. T. F., direction : Adolphe Sibert. 2 CD Integral Classic – INT 221. 136. enregistré en 1968 (Actes I à III) et 1988 (Ouverture).

01/11/2012

Vienne

 

vienne,valses,michel caron,ténor

michel caron,ténor,vienne